Blondin, la lumière du Tour

Monsieur Jadis avait l’humeur vagabonde lorsque, à partir de 1954, il prit place dans la voiture 101 du Tour de France qu’il appelait sa résidence d’été. Antoine Blondin, puisque c’est à lui que je dédie cette échappée de mots, était un chevalier de la Fable ronde, comme il aimait baptiser...

Serial sprinters

La troisième victoire d’Andrei Greipel dans ce Tour ravive mon admiration pour ces coureurs qui endurent des centaines de km pour ne vivre vraiment que pendant 200 mètres, les derniers, ceux qu’une ligne blanche vient brusquement couper. Tels des diables à ressorts, ces énergumènes se démènent soudain de part et...

Le Tour des présidents

C’est une image estampillée 1960, année de la victoire d’un Italien (Gastone Nencini) dans le Tour. Une image haute en couleur bien qu’en noir et blanc. La silhouette altière du Général (de Gaulle of course) se détache face à quelques champions triés sur le vélo (expression d’un autre Charles, Trenet...

La légende de Zaaf

C’était l’époque des étapes de transition. Souvent il faisait chaud, les coureurs couraient la cannette, la course s’étirait lente et indolente, avant qu’une échappée de sans-grades se développe car tout le monde avait bien le droit de vivre, et pas seulement les cadors. C’est ainsi qu’entre Perpignan et Nîmes, dans...

Froome, c’est too much, non ?

Le Tour avait si bien commencé que le cœur manque à vouloir à tout prix voir des ombres planer. Surtout après une journée tellement solaire où le maillot jaune Christopher Froome a brillé autant qu’il a frappé. Alors quoi ? Il faudrait bouder le spectacle, faire la fine bouche, en se...

Le mage et le méchoui

Il est des journées de repos qui ne sont pas toujours de tout repos pour les coureurs. Prenez celle du 5 juillet 1964, dans le dernier Tour de France que s’adjugea Jacques Anquetil. Ce jour-là, le champion normand était rongé d’inquiétude. La course venait d’arriver au pied des Pyrénées. Mais...

Les "assassins" du Tourmalet

"Pourtant, que la montagne est belle !" Jean Ferrat ne fredonnait pas encore sa chanson lorsque, en 1910, les pères fondateurs du Tour eurent cette folle idée de donner du relief à leur épreuve. Comprenez : de faire passer les coureurs par les Pyrénées. Alphonse Steinès, collaborateur du "patron" Henri...

La Caravelle Anquetil

Le vélo est à l’évidence une machine à remonter le temps qui nous ramène vers les berges de l’enfance chaque fois qu’on l’enfourche. Suivre une étape du Tour procure la même sensation. On est à la fois maintenant et hier voire avant-hier. Un coureur d’aujourd’hui, par son allure, sa façon...